Index du forum

Votre source de référence sur une artiste complète ...
 
AccueilPortailSiteS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article du net avec interview

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne
Admin
Admin
avatar

Messages : 896
Date d'inscription : 15/03/2009
Age : 40
Localisation : Apremont sur Aires ( 08 )

MessageSujet: Article du net avec interview   Lun 16 Mai 2011 - 21:35

CANNES – THEATRE CROISETTE
LA SŒUR DE JERRY KING : UNE VRAIE COMEDIE ROMANTIQUE

Jolie surprise sur la scène du Théâtre Croisette, avec la pièce de Jack Neary intitulée La sœur de Jerry King. Brillamment interprétée par Cécilia Cara (que l’on a vu notamment dans Roméo et Juliette, au cinéma dans le Carton de Charles Nemes) et Arthur Jugnot, fils de Gérard (vu dans les téléfilms le Grand Frère, objectif Bac, au cinéma dans King Kong Palace, les Bronzés 3, je vous trouve très beau d’Isabelle Mergault…). Brian (Arthur Jugnot) est amoureux depuis toujours de sa jolie et blonde voisine Betty (Cécilia Cara). Amoureux transi, il est au bord du désespoir lorsqu’il apprend par Jerry (son copain et frère de Betty) qu’elle va se marier. Et là, il décide de lui déclarer sa flamme. Nous sommes au Usa dans les années 60-70 et en compagnie de Brian on revit depuis l’enfance la genèse de cet amour d’enfance jusqu’à ce qu’il se décide enfin à réagir. Cécilia et Arthur ont trouvé le ton juste pour interpréter cette comédie romantique avec beaucoup de sincérité et de fraîcheur. Entre eux, le courant passe et on constate avec évidence que les deux acteurs ont beaucoup de plaisir à se donner la réplique et à interpréter leurs personnages. Le public a été conquis par cette comédie rythmée et attachante servie par des interprètes talentueux. On en redemande !



Rencontre autour d’une pièce
Quelques heures avant la représentation Cecilia Cara et Arthur Jugnot ont accepté de répondre à quelques questions sur le spectacle .C’est avec beaucoup de gentillesse et disponibilité qu’ils ont évoqué leurs parcours, leurs envies, leurs projets.

CECILIA CARA

Comment est né ce projet ?
Avec Arthur, on se connaît un petit peu dans le métier, on a des amis en commun. Un ami justement, nous a fait lire cette pièce. Et on a eu un vrai coup de cœur tous les deux. On a fait une première lecture ensemble et très vite tout est apparu comme une évidence et pour la pièce, les personnages et l’envie de jouer ensemble. La pièce n’est pas du tout la même qu’au début. Chaque représentation est différente ce n’est pas le même spectacle à chaque fois. Arthur est vraiment en relation avec le public et en fonction de ses réactions la pièce change. On évolue ensemble.
C’est une émotion particulière de jouer à Cannes ?
Oui (rires) (Cécilia est née à Cannes). Je suis ravie. Je faisais un spectacle de danse ici au Glamour Dance Studio et la salle me paraissait plus grande parce que j’étais plus petite. Je suis ravie d’être là. Je suis stressée, j’avoue que j’ai le trac mais je suis heureuse. J’ai le trac quand j’ai ma famille dans la salle, les amis aussi, plus que quand il y a des professionnels.
Il y a plusieurs dates prévues pour cette pièce ?
On tourne avec la pièce depuis janvier et jusqu’au 23 mai.
Vous êtes présente sur la scène théâtrale, vous enregistrez un disque, vous tournez, vous êtes une boulimique de travail ?
Oui, c’est vrai que j’ai commencé par chanter et que cela me plaît et je ne laisse absolument pas tomber la musique parce que c’est mon premier amour. La vie m’a permis de jouer en tant que comédienne, de faire de superbes rencontres et de jouer dans les projets qui me plaisent. Tant que je peux allier tout cela je suis la plus heureuse.
Parlez-nous de la pièce.
C’est le parcours de deux jeunes, les différences entre garçons et filles. Elle aborde de nombreux sujets. C’est une histoire simple, légère, une histoire d’amour. On voit que les filles évoluent plus rapidement que les garçons, Betty est plus mature. Brian est parfois maladroit. Dans la pièce mon personnage est peste et va lui tendre des perches et lui est totalement à côté de la plaque. On peut s’identifier parce qu’on a tous à un moment donné été amoureux de quelqu’un et on n’a pas su lui dire.
Est-ce que cela a été difficile de sortir du personnage de Juliette ?
Oh non. J’ai eu la chance de pouvoir m’en défaire rapidement car j’ai été amenée très vite à faire d’autres projets. Et je ne dénigre pas du tout le rôle. Juliette c’était une merveilleuse école et une aventure magnifique. Et c’est intéressant d’évoluer vers des rôles très différents. Betty est une petite américaine on est dans les années 70. Elle est un petit peu peste, blonde, américaine. C’est très différent de ce que j’ai fait aujourd’hui.
Vous avez fait du doublage pour le rôle de Christine dans Le fantôme de l’opéra de Joël Schumacher ?
C’est très intéressant, une technique particulière, on a un écran de cinéma sous les yeux, une version originale qu’on écoute tout d’abord, une bande rythmo qui défile sur l’écran qu’il faut lire avec les respirations en regardant l’écran. On joue le jeu du comédien qui a tourné le film on ne joue pas son propre jeu et on donne sa voix grave ou sensuelle en fonction du caractère du personnage. Et j’ai adoré faire cela.
Vos projets ?
J’ai mon album qui est en préparation et qui grandit bien. J’espère pouvoir le terminer rapidement pour pouvoir faire de la scène car c’est ce que j’aime. On a réussi à allier les musiques latine, brésilienne, funk, et chanson française.
Vous êtes impliqué dans certaines causes ?
Tous en scène est une association crée par le GNB (groupement motard breton). Une association qui lutte contre la sclérose en plaques. Chaque année, Grégori Baquet (Roméo et Juliette), le parrain et moi la marraine, on organise des concerts qui sont produits un peu partout en France afin de faire connaître la maladie, d’en parler, de mobiliser les gens. On fait venir pas mal d’amis artistes. On essaie de soutenir au maximum ce genre de cause car on a la chance d’être écouté, entendu par pas mal de gens. C’est bien que les artistes se mobilisent.
Quel est votre regard sur votre parcours ?
J’ai commencé j’avais 15 ans. C’est vrai depuis quelque temps je regarde en arrière et je me dis : le temps passe vite. Je ne me rendais pas compte de ce qui se passait. J’étais à fond dans ma passion j’ai quand même bien rempli mon planning et je suis heureuse et je remercie le ciel de ce qui m’est arrivé et des rencontres que j’ai faites.



ARTHUR JUGNOT

Votre orientation est vraiment théâtrale. Pour l’instant vous privilégiez cet art par rapport aux autres où cela est dû à un hasard de rencontres ?
Non. Je fais des choses très différentes. Le théâtre quand ça ne se passe pas trop mal ça dure longtemps. C’est sûr que si on fait deux ou trois pièces qui marchent bien, c’est tout de suite beaucoup de travail derrière. En même temps je fais plein d’autres choses. Je privilégie ce qui m’amuse et là je m’amuse beaucoup.
Les improvisations vous intéressent. Sure scène vous jouez avec le public.
Quand le public répond présent. On ne fait pas d’impros à contrecœur il ne faut pas essayer de réveiller une salle qui dort ! Mais c’est vrai que quand la pièce le permet, ce qui est le cas de celle-ci, je parle aux gens. Le personnage apprend qua sa voisine va se marier et pas avec lui, c’est une catastrophe car il est très amoureux. Donc il va prendre à partie le public et lui dire voila je vais lui déclarer ma flamme, cela fait 15 ans que je l’aime. Et on va passer par des flash back, 6 ans, 8 ans, les premières rencontres, les premiers flirts pour se rendre compte quand il a beaucoup de mal et qu’il est un peu nase et elle est un peu peste. Au milieu de tout cela il va parler au public et commenter ses attitudes. Parfois, les gens me traitent de débutant. Il peut se passer des choses. Ca me plaît quand c’est dans le sens de l’histoire et quand c’est le personnage qui répond.
Qu’est-ce qui vous a séduit dans le rôle ?
C’est à la lecture je me suis dit : on joue des gamins, des ados, des adultes, on joue quand on est bête, un peu intelligent, quand on s’aime et qu’on n’arrive pas assez à le dire. Elle est incroyable à jouer.
Quand on s’appelle Jugnot, le parcours est plus facile ou plus compliqué ?
Pour moi c’est un multiplicateur de vitesse. Tout va beaucoup plus vite. Dans le bon sens comme dans le moins bon. Les gens se rappellent de vous plus facilement parce qu’ils ont déjà le nom et ils n’ont plus qu’à mettre le fils de quelqu’un qu’il connaisse déjà. Mais si vous faites une bouse ça vous retombe sur la gueule beaucoup plus vite. Ca aide parce que j’estime qu’on essaie de faire des belles choses. On connaît la théorie. Quand on a un papa astronome on connaît les étoiles théoriquement mais ce n’est pas pour cela que l’on est passionné par elles et qu’on a envie de les étudier.
Votre papa n’a pas été soutenu par son propre père.
Non, il avait un père qui n’appartenait pas à ce milieu et qui a eu peur mais il ne l’a pas jeté dehors. Il n’était pas enchanté au début mais il a vite changé d’avis.
La mise en scène vous intéresse ?
Oui, j’ai fait pas mal de mise en scène au théâtre. Beaucoup de théâtre de magie, je suis passionné par cela.
Côté ciné ?
Je tourne après la fin de la tournée de la pièce. J’ai un film qui devrait sortir en juin.
Vous êtes attiré par un genre de rôles ?
Je peux faire un téléfilm commercial comme un film d’auteur. Si c’est avec des gens que j’aime et que je sens que je peux m’enrichir et m’amuser, j’y vais.


Marleyne Maty

Source : http://www.evasionmag.com/jerryking.htm

_________________


Dernière édition par Corinne le Mar 17 Mai 2011 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ceciliacara.fr
sesse
Modo
Modo
avatar

Messages : 9433
Date d'inscription : 01/04/2009
Age : 32
Localisation : Jura

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 8:47

merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Sophie
Modo
Modo
avatar

Messages : 4651
Date d'inscription : 26/03/2009
Age : 28
Localisation : Provins

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 11:22

génial merci
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Modo
Modo
avatar

Messages : 12230
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 31
Localisation : Entre 2 Thalys

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 14:37

Merci!!

Y a des fautes, Grégori s'écrit avec un I et Baquet sans C.

_________________
Jason Gideon: "Robespierre a écrit; le crime égorge l'innocence pour mieux régner, et l'innocence se débat de toutes ses forces dans les mains du crime"

Emily Prentiss: "L'écrivain Cyril Connolly a dit: Mieux vaut écrire pour soi et de ne pas avoir de public plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi même."

Rien à voir avec CM: "Le pire des racisme, c'est de se détester soi-même" (Firmine Richard, "Famille d'accueil")
Revenir en haut Aller en bas
Corinne
Admin
Admin
avatar

Messages : 896
Date d'inscription : 15/03/2009
Age : 40
Localisation : Apremont sur Aires ( 08 )

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 15:05

Corriger, pas vue en faisant le copier coller lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ceciliacara.fr
Mary
Modo
Modo
avatar

Messages : 12230
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 31
Localisation : Entre 2 Thalys

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 16:05

C'est pas grave, c'est eux.

_________________
Jason Gideon: "Robespierre a écrit; le crime égorge l'innocence pour mieux régner, et l'innocence se débat de toutes ses forces dans les mains du crime"

Emily Prentiss: "L'écrivain Cyril Connolly a dit: Mieux vaut écrire pour soi et de ne pas avoir de public plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi même."

Rien à voir avec CM: "Le pire des racisme, c'est de se détester soi-même" (Firmine Richard, "Famille d'accueil")
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Modo
Modo
avatar

Messages : 12230
Date d'inscription : 24/03/2009
Age : 31
Localisation : Entre 2 Thalys

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 16:19

Pourquoi tu l'as mis dans "Vidéos" en fait?

_________________
Jason Gideon: "Robespierre a écrit; le crime égorge l'innocence pour mieux régner, et l'innocence se débat de toutes ses forces dans les mains du crime"

Emily Prentiss: "L'écrivain Cyril Connolly a dit: Mieux vaut écrire pour soi et de ne pas avoir de public plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi même."

Rien à voir avec CM: "Le pire des racisme, c'est de se détester soi-même" (Firmine Richard, "Famille d'accueil")
Revenir en haut Aller en bas
nanouchoue
Modo
Modo
avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 26/03/2009
Age : 25
Localisation : Savoie (73)

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 16:31

Merci Coco ! Ça rappelle de très bons souvenirs, c'était vraiment une super pièce !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/nanouchoue
colquine
Modo
Modo
avatar

Messages : 4797
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 22
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 16:50

Merci Corinne Smile J'aurais tellement voulu la voir cette pièce...

_________________
"Je tiens ce monde pour ce qu'il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle" - Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Clara
Modo
Modo
avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 32
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Mar 17 Mai 2011 - 21:44

merci Corinne !

_________________
"On ne juge pas un homme sur le nombre de fois qu'il tombe, mais sur le nombre de fois qu'il se relève" (Jigoro Kano)


Merci Carolina pour la bannière.
Revenir en haut Aller en bas
Magique Zoé
Membre
avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 30
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Jeu 19 Mai 2011 - 21:53

merci
Revenir en haut Aller en bas
Sophie
Modo
Modo
avatar

Messages : 4651
Date d'inscription : 26/03/2009
Age : 28
Localisation : Provins

MessageSujet: Re: Article du net avec interview   Ven 20 Mai 2011 - 10:50

J'aimerais tellement qu'elle passe à la tv un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article du net avec interview   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article du net avec interview
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article du net avec interview
» [article]Rejoignez la tournée virtuelle de Tokio Hotel avec Mediamarkt
» [INFO] 08/12/10 * 00h30 * "Durch Die Nacht mit...(Au coeur de la nuit) Bill Kaulitz"
» Tarja Turunen
» OBJAT (28 Juillet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: La soeur de Jerry King-
Sauter vers: